image podcast

La Première

-

Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Le monde mathématique de Marco Trevisano, penseur oublié

36 min

| Publié le 29/06/23

Nous sommes dans la deuxième moitié du XIVe siècle, à Venise. Marco Trevisano, homme bien né, écrit, pour son fils Ludovico, un ouvrage intitulé « De macrocosmo » (Du macrocosme). L’aristocrate, qui se réclame de Platon et de Pythagore, mais ne fréquentant ni université, ni couvent, prend quelques précautions dans l’exposition de sa théorie qui décrit l’origine du monde et sa constitution en termes mathématiques. Ainsi peut-on lire : « Et puisqu’il y a de nombreuses choses dans cet ouvrage qu’il faut déterminer d’une manière différente de celles de nos prédécesseurs et que j’ai vu que nombreux hommes brillants dans les disciplines logiques, physiques et théologiques, ignoraient les sciences mathématiques et par-dessus tout l’arithmétique, comme si cela leur avait été totalement refusé par la nature, aussi, puisqu’il sera question de mathématiques et singulièrement d’arithmétique, je propose de traiter de cette façon les conclusions les plus claires et les plus évidentes autant que cette faculté m’a été concédée par le Christ. L’arithmétique est en effet la science la plus utile pour connaître n’importe quelles vérités, tant surnaturelles et divines que naturelles et créées. Et ainsi, comme la source et la racine de toutes les sciences, elle se tient au milieu et pour ainsi dire au centre. » Alors qui était Marco Trevisano ? Pourquoi exhumer son travail de compréhension du monde qui a si peu traverser les siècles ? Est-il un précurseur ? Invité : Aurélien Robert, enseignant dans les universités Paris 1 Panthéon Sorbonne et Paris Cité.Auteur de : « Le monde mathématique – Marco Trevisano et la philosophie de la Venise du Trecento » ; éd. du Cerf. Sujets traités : Marco Trevisano, Venise, mathématiques, Platon, Pythagore,physiques, théologiques, arithmétique, science, penseur