image podcast

La Première

-

Documentaires

Par Ouï-dire

Fuyez, vous êtes filmés... et identifiés, 1e partie

58 min

| Publié le 15/03/24

La reconnaissance faciale est aujourd’hui à portée de car toutes les caméras de surveillance peuvent potentiellement être dotées d’un logiciel de reconnaissance faciale. Pour utiliser la reconnaissance faciale, il ne faut que trois éléments : des caméras, un logiciel de reconnaissance faciale et une ou plusieurs bases de données. En Belgique, aucune loi n’encadre l’usage de la technologie de la reconnaissance faciale. Et pourtant selon une recherche menée par la KULeuven3 en Flandre et en région bruxelloise, au moins 5 zones de police locale sur 86 répondantes, disposaient de la reconnaissance faciale en 2021, l’une d’elle affirmant même l’utiliser “souvent à très souvent”. En région bruxelloise, des zones de police utilisent notamment le logiciel “BriefCam”, de la société israélienne du même nom, pour analyser, au moyen d’algorithmes, les images des caméras qui filment l’espace public bruxellois. La société BriefCam propose aussi un système de reconnaissance faciale, compatible avec une partie du réseau de caméras à Bruxelles. Il n’y a donc plus de frein “technique” au déploiement de la reconnaissance faciale et une volonté politique forte d’en faire usage dans un futur proche. Aline Wavreille nous secoue avec son reportage en deux parties : « Fuyez,vous êtes filmés … et identifiés », produit par la Ligue des droits humains, avec 7 autres associations.