image podcast

La Première

-

Histoire

1000 Jours dans l’Histoire

FÉMINISME

27 min

| Publié le 13/06/17

Nous sommes le dix mars 1914, à Londres, à la National Gallery fondée un peu moins d’un siècle plus tôt. Nous nous trouvons dans la salle des Velasquez face à une déesse allongée sur un lit, dans une pose lascive, qui se regarde dans une glace tenue par son fils Cupidon : voici « la Vénus au miroir ». Soudain, une jeune femme déboule, un hachoir à la main. Et la voilà qui entame le chef d’œuvre du peintre espagnol. Elle lacère la toile et y laisse sept entailles. C’est ainsi que Mary Richardson entre dans l’Histoire de la rébellion au féminin. Par ce geste sauvage et symbolique,  elle unit féminisme et révolte artistique.