Passer à la recherche
image podcast

Musiq3

-

Culture

Werner Lambersy, présence d’un poète disparu. Rencontre avec Jean Claude Bologne.

Hommage au poète belge à l'Académie royale et à la librairie CFC

6 min

| Publié le 23/01/23 |

Disponible jusqu'au 24/01/2024

Hommage à l’auteur belge Werner Lambersy décédé en 2021. Patricia Castex-Menier, l’épouse, et Jean Claude Bologne, l’ami, tous deux écrivains, ont mis sur pied un triple événement autour de l’œuvre du poète disparu. Une exposition organisée à la librairie "CFC" par les "Archives et Musée de la Littérature" où sont conservées les archives de Werner Lambersy. Une soirée à "l'Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique", le jeudi 26 janvier à 18h. Une rencontre entre Jacques Carion et Jean Claude Bologne à la librairie "CFC", Place des Martyrs à Bruxelles, le samedi 18 février à midi. Homme Poésie Werner Lambersy était poète, essayiste et dramaturge. Poète avant tout ! Il était né à Anvers en 1941 d'une mère d’origine juive et d'un père flamand. Le père s’était fourvoyé pendant la guerre en s’engageant dans la SS. Werner Lambersy choisira la langue française comme un acte de résistance. Il ne donnera pas dans la littérature de combat, mais il explorera l’intériorité. Il empruntera des chemins de sagesse qui le conduiront en Orient et en Inde particulièrement. Voyageur infatigable, il découvrira l’ici et l’ailleurs en posant le regard sur le proche et le lointain, les yeux tournés vers une écaille de carpe ou vers les galaxies. "Maîtres et Maisons de thé" … "L’Arche et la cloche" … "Architecture Nuit" … sont des recueils de cet homme fait poésie qu’était Werner Lambersy. Athée provisoire Werner Lambersy était intéressé par les mystiques rhénanes. Il aimait le langage de la mystique Hadewijch d’Anvers qui vécut au 13e siècle. Il appréciait les mystiques allemands, Maître Eckhart, notamment. Athée provisoire, il avait étudié pendant douze ans chez les Jésuites. La mystique, il l’a retrouvée en Orient sous d’autres formes, mais les interrogations étaient toutes aussi essentielles. Le néant, le vide et le manque sont des notions qui résonnent dans l’œuvre de Werner Lambersy. La beauté, le désir et l’insatisfaction sont des moteurs de sa poésie. Jean Claude Bologne au micro de Pascal Goffaux.