Passer à la recherche
background

Vivacité

-

Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

5 min

| Publié le 04/05/22 |

Disponible jusqu'au 03/05/2023

Faut-il tomber le masque dans les transports en commun ? Après la demande du ministre de la Mobilité, le retrait du masque s’annonçait presque comme une simple formalité, mais les choses ne seront finalement pas aussi faciles… Hier matin sur VivaCité, Yves Coppieters était prudent concernant les transports en commun, plus tard dans la journée, c’est Marc Van Ranst qui s’opposait clairement à l’idée en ajoutant que l’épidémie est sur le retour, puis plus tard dans la journée, on a appris que le Codeco, qui peut trancher, a été fixé au 20 mai. Ce masque, il faut le garder dans les transports en commun ? Un collectif féministe n’est pas satisfait des mesures prises contre la tortue de Jan Fabre à Namur. La semaine dernière, Jan Fabre a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour des faits de violence, harcèlement, comportement sexuel inapproprié sur le lieu de travail et attentat à la pudeur. Il peut encore faire appel de ce jugement. Après ce verdict, la ville de Namur a décidé de prendre des mesures par rapport à une des œuvres de l’artiste, la statue dorée qui domine la ville sur la Citadelle. Elle ne sera plus éclairée la nuit, les yeux de la représentation de Jan Fabre seront masqués par un bandeau noir et un panneau informatif sera ajouté, le tout pendant 18 mois. Ce n’est pas assez selon un collectif féministe qui s’exprime dans L’Avenir ce matin. Que faire de la statue de Jan Fabre à Namur ? Les jeunes sont régulièrement confrontés à du « soft porn » sur les réseaux sociaux. Sudinfo s’intéresse ce matin aux jeunes, voire très jeunes qui utilisent les réseaux Instagram, Tik Tok ou Twitch. Même s’ils n’en cherchent pas, les utilisateurs voient régulièrement défiler des images qualifiées de soft porn, ce qu’un expert explique être du porno habillé, des filles en petites tenues qui miment des poses très suggestives sans pour autant montrer d’acte sexuel. Il dit dans son interview que ces images peuvent être choquantes pour les très jeunes, mais aussi impacter les jeunes filles qui pourraient avoir l’impression qu’elles doivent se rendre désirables. Vos enfants, vous savez exactement ce qu’ils voient sur les réseaux sociaux ?