background

Le premier ministre irlandais annonce le reconfinement du pays, à Dublin, ce 20 octobre (anglais)

2 min

| Publié le 20/10/20

Micheal Martin, Premier ministre irlandais : "Dans l'effort de suppression du virus, nous avons déjà mis en place ce qui est probablement le régime le plus strict d'Europe. De ce fait, nous pouvons constater que ces restrictions ont été efficaces pour ralentir la croissance et la propagation du virus. Toutefois, comme le montrent les chiffres quotidiens, ces restrictions, à elles seules, n'ont pas suffi à réduire de manière significative les niveaux d'infection. Ainsi, si nous avons ralenti la propagation du virus, cela n'a pas été suffisant et d'autres mesures sont maintenant nécessaires." - "Le gouvernement a décidé que les preuves d'une situation potentiellement grave survenant dans les semaines à venir sont maintenant trop fortes. Par conséquent, pendant une période de six semaines, à partir de mercredi soir minuit, le pays tout entier passera au niveau 5 du cadre de vie de Covid-19."- "Le gouvernement, soutenu par les conseils du NPHET, est d'avis que nos écoles et nos services de garde d'enfants doivent rester ouverts. C'est nécessaire car nous ne pouvons pas et ne voulons pas que l'avenir de nos enfants et de nos jeunes soit une autre victime de cette maladie." - "Il ne doit pas y avoir de rassemblements sociaux ou familiaux dans les maisons et les jardins, les visites pour des raisons de solidarité et à des fins de soins pouvant se poursuivre. Nous avons décidé que la participation aux mariages sera maintenue à 25 invités. Les restaurants, les cafés et les bars seront autorisés à proposer uniquement des services à emporter. Seuls les commerces de détail essentiels pourront rester ouverts. Tout le monde dans le pays est prié de rester chez soi, l'exercice physique étant autorisé dans un rayon de cinq kilomètres autour de son domicile." - "Seuls les travailleurs essentiels en présence physique sur les lieux de travail ont l'autorisation de se déplacer. Ceux qui peuvent travailler chez eux doivent le faire."