background

Campagne de vaccination à Beni, en République démocratique (Nord-Est) du Congo

| Publié le 08/05/19

Le cap des 1000 morts a été franchi vendredi dans l'épidémie de la fièvre hémorragique Ebola en République démocratique du Congo, la deuxième la plus grave de l'histoire du virus, a annoncé le ministère de la Santé. Les autorités congolaises et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont par ailleurs dénoncé des "manipulations politiques" qui attisent l'hostilité contre le personnel médical dans les régions affectées, un facteur qui tend à aggraver l'épidémie.