image podcast

La Première

-

Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Pierre Loti : Reporter sensible

36 min

| Publié le 02/06/23

Nous sommes le 3 janvier 1911. Ouvrons « le Figaro », ce quotidien d’information fondé moins d’un siècle plus tôt. Pierre Loti, l’auteur à succès de « Pêcheur d’Islande » écrit : « Partout nous broyons à coups de mitraille les civilisations différentes de la nôtre, que nous dédaignons a priori sans rien y comprendre, parce qu’elles sont moins pratiques, moins utilitaires et moins armées. Et, à notre suite, quand nous avons fini de tuer, toujours nous apportons l’exploitation sans frein … » A sa mort, douze ans plus tard, le 10 juin 1923, la presse rend hommage à l’homme couvert de gloire que fut Loti : académicien, candidat sérieux au prix Nobel, on salue aussi l’officier de marine en retraite qui, tout de même, voulu se rendre au front lors de la Grande Guerre. Et encore et toujours on le compare à un prince de l’exotisme, on se répand sur les décors extravagants de sa maison de Rochefort, dans le sud-ouest de la France, on évoque les fêtes dignes des Mille et Une Nuits qu’il y donnait. Et puis on rappelle l’origine du pseudonyme que prit, autrefois, le jeune Julien Viaud : c’était par une belle nuit étoilée des mers du Sud, nommé Loti par les suivantes de la reine de Tahiti, Pomaré IV . Mais de sa carrière littéraire de « Reporter », peu se souviennent. Et pourtant… Partons, aujourd’hui, sur les traces d’un Pierre Loti, observateur sensible de la marche du monde … Invité : Alain Quella-Villéger, docteur ès lettres en histoire contemporaine. Signe, avec Bruno Vercier, la préface de « Pierre Loti – Le monde en passant » un ouvrage qui réunit des reportages de Loti ; éd. Calmann-Lévy Sujets traités : Pierre Loti, Julien Viaud, civilisations,prix Nobel, Grande Guerre, exotisme, Rochefort,Tahiti, Pomaré IV