image podcast

La Première

-

Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Les sigisbées ou comment, au XVIIIe siècle, l'Italie invente le mariage à trois

28 min

| Publié le 06/02/24

Nous sommes en 1765. Dans son livre qui deviendra une sorte de guide de référence du voyage en Italie, le français Joseph-Jérome de Lalande écrit : « le cavalier est obligé d’aller, dès le matin, entretenir sa dame : il reste dans le salon jusqu’à ce qu’elle soit visible ; il sert à sa toilette ; il la mène à la messe, et l’entretient, ou fait sa partie jusqu’au dîner. Il revient aussitôt après, la mène aux quarante-heures et ensuite à la conversation, et la ramène chez elle à l’heure du souper ». Le cavalier auquel fait allusion de Lalande est en fait un sigisbée. Une sorte de chevalier servant qui accompagne en société, ou dans des sorties plus privées, une femme mariée à un autre homme. Nous sommes au XVIIIe siècle, à l’époque de Casanova, de Tiepolo et de Goldoni, au sein de la noblesse, l’Italie invente le ménage à trois. Invité : Roberto Bizzochi, chercheur en histoire, professeur à l’université de Pise. « Les Sigisbées. Comment l’Italie inventa le mariage à trois » aux éditions Alma. Sujets traités: Joseph-Jérome de Lalande,sigisbées,Italie, mariage, Casanova, Tiepolo, Goldoni, noblesse, chevalier, cavalier, société, femme, homme