image podcast

La Première

-

Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Feydeau : l'amuseur triste

36 min

| Publié le 14/09/23

Nous sommes le 17 janvier 1899, à Paris, jour de la création triomphale de « La Dame de chez Maxim », au théâtre des Nouveautés. Un journaliste est venu interroger l’auteur : Georges Feydeau qui déclare : « Ne vous étonnez pas si je suis triste. Telle est, en effet, ma disposition habituelle. Je ne ressemble point à mes pièces, que l’on s’accorde à trouver réjouissantes. Je suis mauvais juge en ces matières. Je ne ris jamais au théâtre. Je ris rarement dans la vie privée. Je suis taciturne, un peu sauvage. Je fuis les occasions de causer de choses oiseuses avec mes amis. Cette indifférence leur paraît du dédain. Et ils s’en vengent en me traitant de « poseur ». Les longues conversations m’inspirent une appréhension invincible ». Plus de 120 après ces mots, le triste Feydeau fait pourtant toujours rire : « Tailleur pour dames », « La puce à l’oreille », « Le système Ribadier », « Occupe-toi d’Amélie » sont toujours à l’affiche des théâtres du monde entier. Alors qui était celui qui a donné ces lettres de noblesse au vaudeville ? Celui qui ne souhaitait pas seulement déclencher l’hilarité mais susciter la réflexion ? Invitée : Violaine Heyraud, maître de conférence en littérature française à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 et autrice de "Georges Feydeau" paru aux éditions Gallimard. Sujets traités : George Feydeau, Théâtre, Vaudeville, Paris, Biographie, Histoire, Eugène Labiche