image podcast

La Première

-

Histoire

Un Jour dans l'Histoire

L'Histoire de la sexualité : La révolution sexuelle des années 60' et l'Eglise catholique

30 min

| Publié le 06/07/23

Nous sommes le 25 juillet 1968. Jour de la promulgation, par le pape Paul VI, de l’encyclique « Humanae Vitae ». Dans cette encyclique, l’Eglise rappelle que sa doctrine sur le mariage est fondée « sur le lien indissoluble entre les deux significations de l'acte conjugal : union et procréation » . Le pape insiste, notamment, sur le concept de « paternité responsable », qui demande l'intervention de la raison et de la volonté. Il rappelle aussi la doctrine de l'Église catholique sur la contraception artificielle : « En conformité avec les points fondamentaux de la conception humaine et chrétienne du mariage, nous devons encore une fois déclarer qu'est absolument à exclure, comme moyen licite de régulation des naissances, l'interruption directe du processus de génération déjà engagé, et surtout l'avortement directement voulu et procuré, même pour des raisons thérapeutiques. Est pareillement à exclure, comme le Magistère de l'Église l'a plusieurs fois déclaré, la stérilisation directe, qu'elle soit perpétuelle ou temporaire, tant chez l'homme que chez la femme. ». Ce texte qui parait en pleine période de révolution sexuelle fait l’effet d’une bombe, y compris dans le rang des croyants. Pourquoi en est-on arrivé là ? Il va nous falloir, encore une fois, remonter la ligne du temps… Avec nous : Cécile Vanderpelen, professeure à l’ULB. Faculté de Philosophie et Sciences sociales . Département de Philosophie, Éthique et Sciences des religions et de la laïcité. Sujets traités : Sexualité, Paul VI, Église catholique, mariage, avortement, femme, religion