Passer à la recherche
image podcast

La Première

-

Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Bâtards et maitresses : l’autre famille royale

37 min

| Publié le 19/01/23 |

Disponible jusqu'au 18/01/2024

Nous sommes en décembre 1673. Jusque-là, en matière de reconnaissance d’enfants naturels, les rois de France ont eu l’habitude de mentionner la filiation du côté paternel comme du côté maternel. Ce qui, dans le cas de Madame de Montespan, maîtresse de Louis XIV, est impossible car les enfants seraient considérés comme doublement adultérins et leurs droits pourraient être contestés par le mari de la dame. Qu’à cela ne tienne, le roi n’y va pas par quatre chemins. Ainsi, dans les lettres qu’il signe pour légitimer les trois premiers enfants de la marquise, il passe le nom de la mère sous silence et n’établit que la seule parenté paternelle et royale. Le roi écrit : « La tendresse que la nature nous donne pour nos enfants, et beaucoup d’autres raisons qui augmentent considérablement en nous ces sentiments, nous obligent de reconnaître Louis-Auguste, Louis-César, et Louis-Françoise, et leur donner des marques publiques de cette reconnaissance. Pour assurer leurs états, nous avons estimé nécessaire d’expédier à cet effet nos lettres patentes pour déclarer notre volonté ; à quoi nous portons bien volontiers, que nous avons lieu d’espérer qu’ils répondront à la grandeur de leur naissance, et aux soins que nous faisons prendre de leur éducation ». A la différence de leurs prédécesseurs de la dynastie des Valois, les premiers souverains Bourbon assument leurs maîtresses et enfants naturels. Ils forment ensemble une autre famille, parallèle à la lignée légitime. Mais comment ces deux familles se comportent-elles entre elles ? Se font-elles concurrences ? Quelles sont les privilèges des unes et des autres ? Qu’en est-il de la crédibilité du pouvoir ? Les origines roturières, bourgeoises, courtisanes de certaines favorites ternissent-elles les couleurs du trône ? Les fortunes colossales amassées par la Montespan ou la Du Barry sont-elles sources de scandales ? La « contre-famille » royale a-t-elle contribué au déclin de la monarchie avant la Révolution ? Invitée : Flavie Leroux, chargée de recherche au Centre de recherche du château de Versailles. « L’autre famille royale -Bâtards et maîtresses d’Henri IV à Louis XVI » paru aux éd. Passés/composés. sujets traités : rois, Madame de Montespan, Louis XIV, enfants, adultérins, légitimes, dynastie, souverains, trône, scandales , Révolution, Bâtards, maîtresses