background

Classic 21

-

Rock

Rude #16 : The Courettes - Live 2

Le duo rock explosif (Brésil/Danemark)

2 min

| Publié le 30/05/23

The Courettes, c’est l’histoire d’une rencontre tout d’abord. Nous sommes en 2013. Flavia Couri est originaire de Rio au Brésil et joue dans le groupe Autoramas. Martin est lui originaire du Danemark et arrive au Brésil avec son groupe Columbian Neckties. Le groupe danois est en tournée en compagnie des Autoramas dans son périple latino-américain. Martin et Flavia vont tomber amoureux. Flavia rejoint Martin vivre au Danemark. Ils se marient... et forment un nouveau groupe, un duo rock : The Courettes. Partageant les mêmes passions telles que la littérature beatnik, le design et la musique des sixties, ils ont aménagé un studio analogique retro dans leur maison de campagne, le Starr Sounds Recording. Grands admirateurs du travail de Phil Spector qui à lui seul a travaillé avec tout un pan de l’histoire du rock’n’roll : The Ronettes, The Beatles, The Ramones,… Leur travail sur le son est une recherche constante sur le célèbre “Wall of Sound” développée par Phil Spector. Il s’agit d’une technique utilisée dans l’enregistrement pour créér un son dense et massif. The Ronettes avec leur célèbre titre “Be My Baby” a été enregistré avec cette technique. L’idée de ce nom, The Courettes, vient du nom de famille de Flavia Couri et rend hommage à tous ces groupes en “ettes” comme The Marvelettes, The Beatlettes... Avec 4 albums depuis leurs débuts en 2015, leurs compositions varient entre garage rock, punk et son des “girl group” des années soixante. Leur prestation live au Roots & Roses était pleine d’énergie, hyper électrique et puissante. Le public ne s’y est pas trompé. Ce n’est pas pour rien que The Courettes en est à son troisième passage dans ce festival. Pour vous faire une idée de ce que c’était, voici deux chansons enregistrées lors de leur set à Lessines. Tout d’abord “The Boy I Love” de leur premier album “Here Are The Courettes” (2015) et le titre “Want You! Like a Cigarette” paru en mai 2020. Rappelons aussi qu’ils sont sur l’excellent label londonien Damaged Goods Records.