Passer à la recherche
image podcast

Classic 21

-

Musique

Rock and Roll Attitude 3/5

Etre musicien et gaucher avec Jimi Hendrix, Dick Dale et Albert King

3 min

| Publié le 25/01/23 |

Disponible jusqu'au 25/01/2024

Être "gaucher" ou "droitier" : quantité d’activités sont naturellement faites préférentiellement comme un gaucher par des droitiers, et inversement. Cette préférence correspond à une latéralisation opposée du cerveau et s’accompagne donc d’une dominance de l’hémisphère droit pour les gauchers ou de l’hémisphère gauche pour les droitiers selon les activités. Selon une enquête réalisée par l’association lesgauchers.com en France, en 2005, le taux de gauchers serait d’environ 13%, avec une plus grande probabilité chez les garçons que chez les filles. Quand on pense guitare électrique, il y a Jimi Hendrix, celui qui a révolutionné l’instrument dans la fin des années 60, qui était gaucher. Son père, Al Hendrix, superstitieux, pensait que le fait de jouer de la main gauche était diabolique. Le jeune Jimi va trouver une solution, modifier sa guitare et l’accordage de façon à pouvoir jouer de la main gauche en cachette. Quand son père était dans les parages, Jimi recommençait à jouer de la main droite. Dick Dale et ce titre Misirlou, classique de l’année 1962 qui a connu une seconde jeunesse dans les 90s en étant la B.O. d’un moment phare du film ''Pulp Fiction'' de Quentin Tarentino. Musicien de "surf music", le guitariste Dick Dale a été une source d’inspiration pour les Beach Boys, les Trashmen… Guitaristiquement parlant, il sera aussi un exemple pour Eddie Van Halen, Jimi Hendrix ou Brian May, le guitariste de Queen… Dick Dale était gaucher, mais comme Hendrix, il va jouer sur une guitare de droitier et faire quelques modifications pour l’adapter. Dans les grands noms du blues il y a des "King" : B.B. King, Freddie King et Albert King…, ce dernier étant, lui aussi, gaucher mais jouait sur une guitare de droitier. --- Du lundi au vendredi, Fanny Gillard et Laurent Rieppi vous dévoilent l’univers rock, au travers de thèmes comme ceux de l’éducation, des rockers en prison, les objets de la culture rock, les groupes familiaux et leurs déboires, et bien d’autres, chaque matin dans Coffee on the Rocks à 6h30 et rediffusion à 13h30 dans Lunch Around The Clock.