Passer à la recherche
image podcast

Classic 21

-

Musique

Rock and Roll Attitude 2/5

Etre musicien et gaucher avec Paul McCartney et David Bowie

3 min

| Publié le 24/01/23 |

Disponible jusqu'au 24/01/2024

La gaucherie, ou sinistralité, désigne l’usage de la main gauche dans les tâches courantes. A l'origines le mot gaucherie est synonyme de maladresse, de malheur : le verbe gauchir dérive de ''guenchir'' : faire des détours. Au Moyen Âge, une connotation négative était donnée au terme senestre : qui voulait dire le côté gauche. Dans la Bible, la droite est honorable, sage, approuvée par Dieu. À l’inverse, ce qui est mauvais, les maudits et les serviteurs du diable se trouvent à gauche. Voilà pourquoi, bon nombre d’enfants ont été obligés d’apprendre à écrire, à jouer de leur instrument comme des droitiers. On parle là de gaucher contrarié pour qualifier un individu naturellement gaucher, mais que l’on a obligé à utiliser la main droite. Le bassiste gaucher : Paul McCartney joue de la guitare, de la batterie et a composé les plus grands morceaux de musique populaire du 20e siècle, n’est pas un véritable gaucher puisqu’il écrit de la main droite, fait tout de la main droite, sauf lorsqu’il joue de la basse ou de la guitare. Ca remonte à son apprentissage de la basse et de la guitare quand il était très jeune, bien avant le succès. Il ne s’en sortait pas puis il a vu une photo du chanteur et musicien de country Slim Whitman jouer comme un gaucher (alors que, lui aussi, était droitier), ça a été une véritable révélation et lui a permis de progresser bien plus vite. Dans le cas de David Bowie, c’est l’inverse. Il est gaucher, on peut le voir dans des vidéos écrire de la main gauche mais David Bowie joue de la guitare comme un droitier car les guitares pour gaucher étaient difficiles d’accès dans l’Angleterre d’après-guerre. En revanche l’alter ego de David Bowie, Ziggy Stardust, d’après le titre qui lui est consacré, était gaucher… --- Du lundi au vendredi, Fanny Gillard et Laurent Rieppi vous dévoilent l’univers rock, au travers de thèmes comme ceux de l’éducation, des rockers en prison, les objets de la culture rock, les groupes familiaux et leurs déboires, et bien d’autres, chaque matin dans Coffee on the Rocks à 6h30 et rediffusion à 13h30 dans Lunch Around The Clock.