Passer à la recherche
image podcast

Musiq3

-

Classique

Puisque vous avez du talent

Alice Sinacori et Emile Souvagie de l'ensemble Firgun : ' Le grand répertoire nous porte, et nous donne envie de le partager ! '

116 min

| Publié le 08/05/22 |

Disponible jusqu'au 07/05/2023

Alice Sinacori, 22 ans est altiste et Emile Souvagie, 23 ans est clarinettiste. Ils sont deux des cinq membres de l'ensemble Firgun, qui est un quintette avec clarinette. A leurs côtés, Ludovic Bataillie et Ciska Vandelanotte aux violons, et Karin Broeckhove Ibarra au violoncelle. Avec l'ensemble Goggles, l'ensemble Firgun vient de remporter le Prix Supernova 2022. "Firgun", c'est un mot hébreux qui exprime le sentiment de se réjouir du bonheur d'autrui. Un concept qui va comme un gant à ces cinq jeunes et brillants musiciens, dont il émane précisément avant toute chose une joie, et une bienveillance immédiates. Et le clarinettiste Emile Souvagie de poursuivre : " Nous nous sommes rencontrés fin 2017, nous étions des copains et copines des Conservatoires d'Anvers et Bruxelles. Au départ, mes amis avaient formé un quintette avec piano, mais le pianiste s'est lourdement fracturé le poignet. Désireux de poursuivre le travail, le quatuor m'a alors appelé, et demandé si je voulais me joindre à eux pour former ce qui serait désormais un quintette avec clarinette. Je leur ai dit "oui", et voilà, "Firgun" était né ! " "Pour ma part", poursuit l'altiste Alice Sinacori, "Je viens de rejoindre le quintette il y a deux mois seulement. Quand vous rencontrez et rejoignez un ensemble pour la 1ère fois, il y a toujours un léger stress, c'est normal. Mais je dois dire que j'ai vraiment été super bien accueillie : musicalement et humainement, ce qui n'est pas un détail ! " Alice Sinacori est née dans une famille de musiciens (ndlr. : sa maman est la harpiste Sophie Hallynck). Elle a commencé le violon à l'âge de 5 ans, avec Véronique Bogaerts, qui a été, confie-t-elle, sa "maman" de violon. De 13 à 16 ans, elle poursuit en filière "Jeunes talents" au Conservatoire de Bruxelles, toujours avec V.Bogaerts. A 17 ans, elle rejoint à Codarts à Rotterdam. Puis dans le courant de sa dernière année de bachelière, elle tombe amoureuse de l'alto, qui est aujourd'hui devenu son instrument. Alice nous raconte ce coup de foudre : " J'étais à un concert où la flûtiste Gaby Van Riet, l'altiste Lise Berthaud et la harpiste Sophie Hallynck jouaient la Sonate de Debussy. Et là, j'ai été subjuguée par cette œuvre, oui, mais surtout par la sonorité de l'alto de Lise Berthaud. Je l'ai rencontrée à l'issue du concert, nous nous sommes parlé et elle m'a dit : "Si tu as aimé ce concert, et bien... Commence l'alto ! Et... C'est ce que j'ai fait ! " Emile Souvagie a quant à lui commencé la clarinette à l'âge de 8 ans, à l'académie d'Alost. Il a poursuivi son cursus au Lemmens instituut de Leuven avec Greet Severens. Il a ensuite rejoint le Conservatoire flamand de Bruxelles, où il a travaillé avec Benjamin Dieltjens, la clarinette moderne, d'une part, mais aussi la clarinette ancienne, d'autre part. Il poursuit actuellement un 2e Master à la Hochschule für Musik und Tanz de Cologne avec Ralph Manno. " Benjamin Dieltjens, c'est mon idole ! ", nous dira le jeune clarinettiste. " C'est quelqu'un qui t'aide à trouver ta propre sonorité et ta voie, sans ne jamais rien t'imposer ! " C'est essentiellement dans le monumental quintette en si mineur, opus 115 de Johannes Brahms que nous découvrirons l'ensemble Firgun ce dimanche. Qui plus est, et ça mérite d'être souligné dans un enregistrement public, réalisé à Bozar, lors du Klara Festival 2022. C'est une œuvre si forte, si passionnante, nous racontera Alice Sinacori, "que l'on est portés par sa puissance. Bien sûr, c'est une œuvre monumentale, de près de quarante minutes, elle est difficile, mais ce n'est jamais "lourd" à porter. Je dirais même que nous éprouvons une certaine fierté à porter une telle œuvre ! ". Et Emile Souvagie de compléter : " Oui, dès que tu commences à jouer une partition de ce calibre, tu comprends vite que tu as aussi une certaine responsabilité vis-à-vis d'une partition de ce niveau. Cela dit, Brahms est un génie, et il connaît tellement bien la clarinette, qu'il écrit à...

Tag(s)