Passer à la recherche
image podcast

Classic 21

-

Cinéma

Plein Ecran

Reste un peu - Les femmes du square - Vous n’aurez pas ma haine

3 min

| Publié le 16/11/22 |

Disponible jusqu'au 16/11/2023

Parmi les sorties de la semaine, vous le disiez il y a un instant : un film de et avec Gad Elmaleh ! Oui une comédie surprenante qui s’intitule " Reste un peu ". L’humoriste le plus populaire de France est de retour avec un film sobre et introspectif, quelque part entre l’autobiographie et l’autofiction, une histoire très personnelle dans laquelle il fait jouer ses propres parents et amis ; une comédie fondée donc sur sa propre vie et surtout son cheminement spirituel. Gad Elmaleh est issu d’une famille marocaine juive séfarade, il a passé son enfance à Casablanca, où il avait l’interdiction formelle de rentrer dans une église mais à l’époque Gad a un coup de foudre un peu particulier pour la Vierge Marie et avec la cinquantaine qui arrive, il traverse une crise de foi ! Il suit un catéchisme pour se faire baptiser et se convertir au catholicisme… ce qui est extrêmement mal vu par sa famille et provoque un séisme dans tout son entourage. Gad va devoir leur faire comprendre que son amour sincère pour la Vierge Marie ne remet pas en question qui il est ou l’amour qu’il leur porte. C’est une comédie intimiste et spirituelle dans tous les sens du terme ! On rit, bien sûr, beaucoup, Gad Elmaleh est très fort en punchlines mais on s’interroge aussi, sur notre propre rapport à l’héritage familial et aux traditions et enfin, l’émotion est aussi au rendez-vous ! Les parents de Gad sont particulièrement touchants, dans leurs démonstrations d’amour comme dans leurs réactions parfois excessives. Bercé la musique envoûtante d’Ibrahim Maalouf, le ton est à des années-lumière du registre habituel de l’humoriste, et semble marquer un nouveau virage dans sa carrière. " Reste un peu " est un film sensible et profond, une belle déclaration d’amour aux racines et à la famille, tout en pudeur et sans jamais être donneur de leçon ! On ne peut être qu’ému face à la sincérité de la démarche, une véritable ode à la tolérance ! La tolérance est également au cœur de deux autres sorties ciné made in France. Le premier s’intitule "Les femmes du square", une comédie rythmée et sympathique qui s’intéresse aux nounous d’origine africaine qui s’occupent des enfants des beaux quartiers. Bien souvent exploitées et sans ressources juridiques, nous suivons le destin de plusieurs jeunes femmes qui vont mettre en place quelques astuces pour s’échapper de cette précarité. Voilà un feel-good movie un peu simpliste mais avec des personnages attachants et un sujet très peu traité au cinéma. Ce mercredi c’est aussi la sortie " Vous n’aurez pas ma haine ", adapté de l’ouvrage éponyme d’Antoine Leiris qui a perdu sa compagne dans les attentats du Bataclan. Trois jours après le 15 novembre, cet homme dévasté mais digne avait publié une lettre ouverte sur Facebook, intitulée "Vous n’aurez pas ma haine". Le texte sera partagé des milliers de fois en seulement quelques heures ce qui conduira à une médiatisation massive du drame vécu par cet homme et son fils. Le film s’intéresse à la souffrance et à la difficile reconstruction de ceux qui ont perdu un proche le soir des attentats. Une belle démarche mais le film manque de souffle, de point de vue et n’est pas à la hauteur de son propos malgré des acteurs investis ! Mon conseil ciné de la semaine c’est donc " Reste un peu ", l’étonnant film de Gad Elmaleh sur sa conversion religieuse ! ---Tous les mercredis à 8h45, Cathy Immelen épingle pour vous les sorties cinéma . Elle vous dévoile ses coups de cœur et ses déceptions, dans la bonne humeur.