Passer à la recherche
background

La Une

-

Magazines

Pierre-Frédéric Nyst : Il faut nous permettre de licencier à moindre coût temporairement

À Votre Avis

1 min

| Publié le 03/09/20 |

Disponible jusqu'au 04/09/2040

Autre solution apportée pour sauver l’emploi : le licenciement à moindre coût. " Dans nos PME, on a utilisé le chômage temporaire / force majeure pour pouvoir maintenir le niveau d’emploi et non pour préparer des licenciements. On constate aujourd’hui que la relance est beaucoup plus lente. Prenez une PME avec 5 personnes, dont 3 sorties du chômage. Si les chiffres ne permettent pas de reprendre les deux dernières, nous souhaitons, de façon dérogatoire et dans une période déterminée, pouvoir licencier à moindre coût pour sauver les trois autres. Parce que si on doit payer plein pot pour les deux licenciés, on se retrouvera avec des faillites ", affirme Pierre-Frédéric Nyst, président de l’UCM.