Passer à la recherche
image podcast

La Première

-

Histoire

Monstres sacrés , êtres hybrides : que nous racontent-ils ?

Un Jour dans l'Histoire

35 min

| Publié le 15/11/22 |

Disponible jusqu'au 14/11/2023

Nous sommes le 25 août 1939, près de la ville d’Asselfingen, au sud de l’Allemagne. Au dernier jour de leur campagne de fouilles dans la grotte de Stadel, des archéologues mettent au jour des centaines de fragments d'ivoire de mammouth. Les fouilleurs pensent avoir découvert les morceaux d'une statuette brisée. Mais, en raison de la déclaration de la Deuxième Guerre mondiale, la campagne d'excavation doit cesser. Ce n’est que trente ans plus tard, que l’archéologue allemand, Joachim Hahn, assemble les morceaux et qu’il fait apparaître une sculpture composée d’un corps et de jambes appartenant à un homme ou à une femme et dont la tête est clairement celle d’un lion ou d’une lionne. Datant de près de 40.000 ans, il s’agit-là de la première représentation d’un hybride animal-humain. L’objet avait été placé avec des éléments de parures dans une petite chambre, loin, à l’intérieur de la grotte, à l’écart de l’habitat. Peut-être s’agissait-il d’une cachette ou d’un lieu réservé à des rituels cultuels ou chamaniques. Que nous racontent ces êtres fantastiques, Sphinx, Minotaure et autre Horus, Marduk ou Pazuzu ? Que signifie ces mélanges ? En route pour un étrange voyage… Invités : Pierre Cattelain, directeur scientifique du Cedarc/Musée du Malgré-Tout, Treignes, collaborateur au CReA-Patrimoine, à l’ULB et à l’ULG. Et Eugène Warmenbol, professeur à l’ULB. Codirecteurs, avec Marie Gillard, de « Monstres Sacrés » ; éd. du Cedarc.