background

La Deux

-

Media

Loi du mort-kilomètre

Extrait de Medialog le mag 26/6/19

33 min

| Publié le 01/07/19

Dans sa rubrique De quoi j'me mail, la responsable du service Médiation, Louise Monaux, nous explique, en réponse aux mails d'usagers des réseaux sociaux de la RTBF, pourquoi et comment, lorsque l'on suit la page de l'émission The Voice Belgique sur le Facebook de la RTBF, apparaissent des publicités pour le Vlaams Belang. Etonnement, cela se fait en toute légalité, comme nous le confirme Aline De Volder, coordinatrice des réseaux sociaux à la RTBF. Notre service Médiation a aussi reçu divers courriers de téléspectateurs " s'étonnant " que la RTBF ne relaie que 10 jours après les faits la mort tragique de Nusrat Jahan Rafi, cette Bangladaise de 18 ans brûlée vive en représailles d'une plainte qu'elle avait déposée pour agression sexuelle. D'où notre Débat de ce mois. Objectif : expliquer les critères de choix éditoriaux qui orientent les journalistes en fonction de la nature de l'événement qu'ils relatent, de son importante, de la " réputation " de la personne concernée, du pays où il se déroule (loi du mort-kilomètre), pourquoi et quand un fait divers fait-il la Une de la presse écrite ou ouvre-t-il le JP ou le JT, etc. Autour de la table pour débattre aux côtés de Thierry Bellefroid : Wahoub Fayoumi, journaliste RTBF, auteure, sur rtbf.be/Info/Inside, de l'article "La rédaction est-elle soumise à la règle de la mort-kilomètre", Jean-Paul Marthoz, chroniqueur au Soir, Jean-Marc Gheraille, rédacteur en chef au quotidien la Dernière Heure, Frédéric Gersdorff, manager Info 360 à la RTBF et une téléspectatrice, Ariane Thiébaut, qui s'est adressée à la Médiation. Dans sa séquence Questions Médias, Alison Delpierre nous rappelle ce qu'est une info au sens journalistique du terme.