Passer à la recherche
image podcast

La Première

-

Histoire

Ma Rainey, la mère du blues – Episode 2

Un Jour dans l'Histoire

24 min

| Publié le 08/11/22 |

Disponible jusqu'au 07/11/2023

Ma Rainey est désormais une super star dans son Sud natal. Le blues s’est épanouit dans son sillage et elle est la figure de proue du Classic Female Blues, ce blues des premières heures porté par des femmes. Les années 20, les roaring twenties, s’ouvrent sur de nouvelles perspectives : l’avenir se joue désormais dans le Nord et passe par l’industrie naissante du disque. On retrouve Ma Rainey à Chicago, en décembre 1923, lors ce sa toute première session d’enregistrement. Hésitante, ne sachant pas très bien comment chanter tout en restant immobile devant ce cornet à qui elle offre sa voix, Ma Rainey enregistre ce jour-là Bad Luck Blues, Bo Weavil Blues ou encore Moonshine Blues. Dans ce deuxième épisode, on se plonge dans les mots et les notes de Ma Rainey. On s’immerge dans ses chansons à la rencontre de toutes ces femmes qui y prennent vie : des femmes souvent libres et affranchies de la tutelle masculine, des femmes qui peuvent être violentes, bisexuelles, transgressives, des femmes victimes de violences conjugales, prostrées et alcooliques aussi. Car ce que propose Ma Rainey à travers ses chansons, ce sont, aussi, des contre-modèles de féminité. C’est Steven Jezo-Vannier, auteur de Ma Rainey la mère du blues » paru aux éditions Le Mot et le Reste qui nous peint le portrait de cette femme libre, lumineuse et essentielle mais que l’histoire a pourtant grandement oubliée. Une séquence réalisée par Jonathan Remy