background

Marc Delire : "Ronny Deila a ce que Felice Mazzu n’a pas pour l’instant… du charisme"

La Tribune

1 min

| Publié le 26/10/22

Le Standard fait à nouveau peur. Après le Club Bruges et l’Antwerp, c’est désormais le Sporting d’Anderlecht, certes malade, qui a mordu la poussière à Sclessin (match arrêté à 3-1). Derrière ce renouveau, il y a un homme : Ronny Deila. Arrivé il y a à peine quelques mois en bord de Meuse, le Norvégien a complètement métamorphosé le Matricule 16.