background

ARTE Regards

Made in Portugal, la province en plein essor

sous-titré

32 min

| Publié le 22/12/23

Mariana Tabeliao étudie la mode à Lisbonne, mais passe le plus clair de son temps dans les ateliers d’une filature quasi centenaire basée à Évora, dans l’Alentejo. Som ambition ? Lancer une ligne de vêtements élégants et durables "à la portugaise" en contrôlant toute la chaîne de production, à commencer par le choix des matières premières. La jeune femme de 24 ans ne manquerait la tonte des moutons pour rien au monde. Par son enthousiasme, elle a convaincu un éleveur d’améliorer la qualité de son troupeau pour produire une meilleure laine. Et rallié à sa cause Otilia Santos, propriétaire de la fabrique de laine, qui met à sa disposition ses machines anciennes. Avec ses créations en feutre de laine traditionnel portugais, Mariana peut enrichir son portefeuille de produits de linge de maison en proposant des articles de mode à la portugaise. Et avec les bénéfices ainsi générés, elle pourra financer la modernisation progressive de l’usine. Pedro Pareira, 26 ans, est directeur de production dans une usine de fabrication de vélos emblématique de la "Bike Valley", au sud de Porto, où la petite reine connait un essor sans précédent. En quatre ans seulement, le chiffre d’affaires de son employeur s’est envolé, passant de 3 à 67 millions d’euros. Quand la pandémie a mis à l’arrêt les chaînes d’approvisionnement vers l’Asie, le Portugal a continué à livrer. Pedro apprécie la qualité de vie qu’offre l’arrière-pays portugais, la bonne nourriture et les beaux paysages. Un cadre idéal pour bricoler ses prototypes de vélos après quelques heures passées à jardiner. Ici, il a de l’avenir dans cette branche, il en est certain. Pour peu que lui et son patron parviennent à convaincre les jeunes professionnels des vertus de la vie en province. Un concept venu d’Allemagne pourrait bien les y aider...