image podcast

La Première

-

Histoire

L'Heure H

Tolkien, pape d’un nouveau monde

40 min

| Publié le 18/09/23

Nous sommes aux premières lueurs du jour le 6 octobre 1916, sur le champ de bataille de la Somme. Ce nom, alors même que l’horreur qui y plane ne s’est pas tue, résonne dans les âmes du monde entier. Plus un oiseau, plus un animal ne passe sur ces terres que le feu et la fureur des hommes a rendu maudite. 58 000 britanniques sont tombés la seule première journée de combat,sur cette région de France, le 1er juillet dernier. Depuis, le bilan, de part et d’autre, ne cesse de s’alourdir. Plus encore qu’à Verdun, des jeunes hommes se font face pour alimenter la folie de quelques-uns qui les déplacent comme des pions. Ils meurent, s’entretuent, souffrent et pleurent. Les Français cette fois ne sont pas seuls. Le corps expéditionnaire venu d’Angleterre est là pour faire mieux que soutenir. Il leur permet de tenir. Les Allemands sont de redoutables adversaires, mais au fond, il est déjà bien trop difficile de savoir dans quel camp se trouve le bien. Du bien, il n’y en a plus. La mort est seule maîtresse de ces terres désolées, dont les cratères sont de béantes cicatrices que ni l’herbe qui repoussera, ni le temps, ne pourront jamais réellement combler. Parmi tous ces jeunes sacrifiés, un sous-officier de 24 ans porte une fine moustache pleine de boue. Il s’appelle John Ronald Reuel Tolkien. Comme les autres, il subit de plein fouet les obus qui s’écrasent tout près de lui et emportent avec eux ses compagnons. Pour tenir, il s’évade. Dans un autre monde. Celui des fées et des elfes, des nains et des orques. La création par le traumatisme. L’expression du talent par l’horreur. Nous sommes le vendredi 6 octobre 1916, il est 7h36 du matin, et c’est l’heure H, de mon histoire.