Passer à la recherche
image podcast

La Première

-

Culture

L'Heure H

L'affaire Dyatlov

42 min

| Publié le 29/08/22 |

Disponible jusqu'au 28/08/2062

Il est 1 heure du matin, ce 2 février 1959. Au cœur de la nuit noire, neuf alpinistes, pour la plupart en sous-vêtements, d’autres blessés, quittent le lieu de leur campement situé sur une montagne au nom quasi-prémonitoire : la montagne morte. Bientôt, ils seront tous morts, eux aussi, et leur disparition, des plus inhabituelles et inexplicables, va nourrir de folles théories durant plus de 5 décennies, en Russie et dans le monde entier. Retour aujourd’hui sur l’une des plus mystérieuses affaires de l’histoire de l’alpinisme, celle du col Dyatlov … Igor est une force de la nature, un ingénieur en formation d’à peine 23 ans, alpiniste en passe de devenir professionnel. Tout du moins s’il rentre vivant de cette expédition … Dyatlov, c’est son nom... Il y a une semaine, Igor Dyatlov a pris la tête d’un groupe comprenant 9 autres comparses, sensiblement du même niveau que lui. Ils font tous partie de l’Institut Polytechnique de l’Oural d’Iekaterinbourg. Ils sont la fierté de l’URSS, qui, petit à petit depuis la mort de Staline, commence à s’ouvrir au monde. Igor, lui n’a pas la fibre communiste. A vrai dire, il est assez peu politisé, et vise simplement le niveau d’accréditation suprême de l’alpinisme russe : le niveau III. Pour cela, son expédition doit couvrir 300 kilomètres et gravir une montagne d’au moins 2 500 mètres de haut. Après mûre réflexion, lui et ses compagnons ont décidé d’atteindre le sommet de la montagne Otorten. Ils se sont mis en route le 27 janvier…