background

Manifestation anti-Zuma devant le siège de l'ANC, à Johannesbourg (05 février)

1 min

| Publié le 05/02/18

La direction du Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud, doit se réunir en urgence lundi sur fond d'appels au départ anticipé du président Jacob Zuma, empêtré dans les affaires de corruption, a-t-on appris auprès d'un responsable de l'ANC. Le second mandat présidentiel de Jacob Zuma expire en 2019, mais la pression n'a jamais été aussi grande pour obtenir son départ, y compris dans les rangs de son parti. Interrogé pour savoir si le Comité de travail de l'ANC, l'une des instances dirigeantes du parti, se réunissait d'urgence lundi, un haut responsable de la formation a confirmé l'information à l'AFP: "Oui, elle a lieu (...) pour discuter de la situation".