background

Le chef de l'opposition vénezuelienne a été agressé par les forces de l'ordre

| Publié le 30/05/17

Les opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro ont défilé par milliers lundi, avec l'ambition d'accentuer la pression sur le chef de l'Etat et son projet contesté de réforme de la Constitution. Dans l'est de la capitale Caracas, les manifestants ont tenté, en vain, de rejoindre les locaux du Défenseur du Peuple, autorité chargée de veiller au respect des droits de l'Homme mais accusée de servir le gouvernement. Le leader de l'opposition, Henrique Capriles, a quant à lui affirmé avoir été agressé et volé par les forces de l'ordre.

Tag(s)