background

Vivacité

-

Régions

Un terril de la région de La Louvière sous les projecteurs

Hainaut matin

3 min

| Publié le 09/09/21

Un terril désaffecté devient un décor de choix pour des musiciens. L’endroit n’est pas banal, encore faut-il se l’approprier et s’y adapter. Ces 11 et 12 septembre à Trivières entre Binche et La Louvière, découvrez le Chant des Bosses, une balade et poétique de Monsieur Zo, un artiste belge à l’imagination débordante. Le spectacle musical déambulatoire est aussi un poème vivant. Pendant des semaines, du haut de la « bosse », les musiciens ont « écouté » le terril pour s’imprégner de ses sons, de ses mouvements, de ses arômes avant de laisser libre cours à leur imagination. Ils ont créé des musiques avec des cors des Alpes, du piano mais aussi des clochettes en référence sans doute à celles du costume des gilles. Pourquoi les bosses ? Bosses de gilles, courbes des terrils, baleines à bosse ou bosse que l’on roule ? Les interprétations sont multiples afin que chacun puisse s’y retrouver quelque part à l’unisson de la musique dans un décor autrefois décrié. Aujourd’hui, les collines artificielles construites par accumulation de résidu minier sont préservées. Plus que jamais, elles offrent à certaines plantes la chaleur et la richesse d’un sol singulier dont elles ont besoin pour proliférer. L’orchidée sauvage y pousse et les oiseaux y font escale. L’environnement et le biotope ne sont pas anodins. 67, rue du Quesnoy à Trivières Les départs se font aux pieds du terril les 11 et 12 septembre à 10h-14h-16-18h. Chaque balade/représentation dure 1h30. L’accès est gratuit mais la réservation est indispensable via Centrissime, le Centre Culturel de La Louvière : www.centrissime.be