Passer à la recherche
image podcast

La Première

-

Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Georges Hobé : un architecte belge oublié

36 min

| Publié le 04/10/22

Nous sommes le 29 octobre 1928. Ouvrons le journal « Vers l’Avenir » qui consacre, ce jour-là, un article à l’inauguration, place d’Armes à Namur, d’un monument à la mémoire de Léopold II. La famille royale a fait le déplacement pour l’occasion. La statue, qui figure un souverain tout en barbe, debout, bien campé sur ses deux jambes, les bras croisés derrière le dos, le regard fier et porté sur l’horizon, est l’œuvre du jeune Victor Demanet, né à Givet; le socle, lui est dessiné par Georges Hobé. A propos de ce dernier, justement, le journal rappelle un fait ayant eu lieu vingt-trois ans plus tôt, au moment des célébrations des septante-cinq ans de la jeune Belgique. On peut lire : « Lors des festivités jubilaires de 1905 (…) le roi signala qu’il conviendrait de remplacer, par une constructions majestueuse, les installations provisoires et rudimentaires de notre stade ? C’est alors que, sous l’impulsion et sur les indications du roi lui-même, le bel artiste qu’est l’architecte Georges Hobé réalisa le magnifique ensemble des projets de transformation de Namur ». Quel hommage ! Mais qui était Georges Hobé, architecte, à l’époque, internationalement célébré ? Connu, aujourd’hui, pour la série de grands travaux menés dans ce qui n’était pas encore la capitale wallonne. On sait, finalement, peu de choses de cet autodidacte très soucieux du lien entre bâtit et environnement. Partons sur ces traces … Invité : Raymond Balau, architecte, urbaniste. Auteur de « Georges Hobé a-t-il modernisé Namur ? » ; éd. Archives photographiques namuroises.