Passer à la recherche
background

Forte chaleur sur le Tour de France : "Boire entre 1L et 1,5L par heure", préconise le médecin AG2R

Cyclisme - Tour de France 2022

1 min

| Publié le 17/07/22 |

Disponible jusqu'au 18/07/2042

Le Tour de France et l'Union cycliste internationale ont assoupli leur règlement pour la 15e étape disputée dimanche entre Rodez et Carcassonne. En raison des températures élevées (jusqu'à 38 degrés), les ravitaillements seront facilités pour les coureurs et le délai d'arrivée sera plus long (+20%). Les équipes et leur staff médical respectif ont bien évidemment pris des mesures pour permettre aux coureurs d'affronter cette vague de chaleur de la meilleure des manières. Le Dr. Serge Niamke, membre du staff AG2R, nous a répété les conseils qu'il a donné à ses coureurs avant le début de la 15e étape entre Rodez et Carcassonne. "Il fait 38 degrés à l'ombre mais sur le vélo on est à plus de 40°C. Le discours est simple, il faut penser à s'hydrater mais pas seulement. L'effort physique demande un apport calorique important. Les coureurs vont travailler sur la prise de boisson d'effort, la prise d'eau, de minéraux... boire 1 litre voire 1,5 litre par heure." "Ce n'est pas facile", admet-il au micro de Jérôme Helguers. "Les courses sont rapides, nerveuses et exigeante. Cette phase calorique doit donc s'accompagner d'une phase de refroidissement du corps. C'est à dire se rincer avec de l'eau, utiliser des poches de glace, aller prendre des boissons réfrigérées à la voiture." La problématique de la chaleur et de la (dés)hydratation est prise au sérieux. Les coureurs doivent notamment surveiller leur poids. "Les coureurs ressentent cette chaleur et en souffrent", ajoute le DR. Niakme. "Cela impacte évidemment la performance physique. Lorsqu'on perd 1% du poids du corps, on perd 10% de la performance. On travaille donc beaucoup sur cet aspect. On surveille d'ailleurs bien leur poids avec des pesées avant et après l'étape pour calculer la perte hydrique. C'est important."