Passer à la recherche
background

Felice Mazzu et Anderlecht, c'est fini, Robin Veldman prend temporairement la relève

Pro League

1 min

| Publié le 24/10/22 |

Disponible jusqu'au 25/10/2042

Felice Mazzu n'est plus l’entraîneur du Sporting d’Anderlecht. La défaite (qui devrait être entérinée dans les prochains jours) dans le choc face au Standard aurait donc été celle de trop pour le technicien carolo. Face à l’enchaînement de mauvais résultats (six défaites en sept matches), la direction bruxelloise a donc décidé d’agir et a actionné le fusible entraîneur. Pour Mazzu, l’aventure anderlechtoise tourne court et se termine après 22 rencontres. A peine une de plus que lors de son mandat à Genk. Dans les deux cas, l’expérience ne s’est pas déroulée comme il l’espérait. Felice Mazzu a débarqué à Anderlecht auréolé de son titre d’entraîneur de l’année mais avec la lourde tâche de succéder à l’icône Vincent Kompany. Les débuts ont été plutôt prometteurs avec sept victoires lors de huit premiers matches. La mécanique s’est progressivement déréglée après la défaite contre l’Union Saint-Gilloise, l’ex-équipe de Mazzu. Depuis la fin août le Sporting n’a glané que trois victoires toutes compétitions confondues. Quel que soit le successeur, il devra enrayer rapidement cette spirale négative et redonner confiance à un groupe friable mentalement (le scénario de Sclessin, l’a encore prouvé). Les échéances vont arriver très vite à commencer par la Conference League. Une qualification est toujours possible et pourrait donner un peu d’éclat à une saison bien terne. Anderlecht, 12e et déjà… à 13 points du Top 4, n’a déjà plus grand-chose à espérer en Pro League.