image podcast

La Première

-

Culture

Entrez sans frapper 29/08/2023

Zep pour les 30 ans de Titeuf/Gorian Delpâture/Josef Schovanec

40 min

| Publié le 29/08/23

La chronique de Josef Schovanec : L'industriel allemand Hans Beck, le fondateur/créateur des Playmobil. Titeuf fête ses 30 ans et à cette occasion, le Tome 18 "Titeuf : Suivez la mèche" vient de paraître chez Glénat. Un Livre d’or est aussi paru en novembre 2022, qui retrace les grandes lignes de l'aventure Titeuf mais aussi de découvrir des dessins jamais publiés ! Zep est notre invité pour en parler ! La plus célèbre mèche blonde de la BD est de retour ! Que ce soit en classe, pendant la récré, à la maison ou quand il est avec ses copains, Titeuf est toujours très attentif au monde qui l’entoure. Dans ce tout nouveau tome de gags ingénieux, tendres et totalement connectés à notre époque, Titeuf se frotte aux questions contemporaines telles que l’environnement, les réseaux sociaux, les dangers d’Internet et même un peu la science ! Il affronte la malédiction de l’appel au tableau avec ses équations impossibles, se confronte aux monstres de la vraie vie – qui ne sont pas toujours ceux qu’on croit – et bien sûr, se questionne sur l’amour et le désir, ces choses mystérieuses que son copain Hugo maîtrise un peu mieux que lui. Titeuf est fan de super-héros, il aime le sport mais aussi les animaux, et surtout il adore Ramatou, qui est devenue végétarienne. Pour elle, il est même prêt à revoir le contenu de son assiette ! En classe, Titeuf n’a pas vraiment fait de progrès fulgurants mais il a infiltré le conseil de classe en tant que délégué et, qui sait, il aura peut-être enfin un téléphone portable s’il s’améliore en maths ! En attendant, il continue d’exceller en blagues, en bêtises, dans la bonne humeur et tente d’appréhender, à sa manière, le monde étrange des adultes. Après 23 millions d’albums vendus, Titeuf revient avec un tome 18 plein d’humour qui nous surprend par le choix des thématiques abordées, toujours justes et en lien avec l’actualité. Le coup de coeur de Gorian Delpâture : "L'hôtel des Oiseaux" de Joyce Maynard (Philippe Rey). 1970. Une explosion a lieu dans un sous-sol, à New York, causée par une bombe artisanale. Parmi les apprentis terroristes décédés : la mère de Joan, six ans. Dans l’espoir fou de mener une vie ordinaire, la grand-mère de la fillette précipite leur départ, loin du drame, et lui fait changer de prénom : Joan s’appellera désormais Amelia. À l’âge adulte, devenue épouse, mère et artiste talentueuse, Amelia vit une seconde tragédie qui la pousse à fuir de nouveau. Elle trouve refuge à des centaines de kilomètres dans un pays d’Amérique centrale, entre les murs d’un hôtel délabré, accueillie par la chaleureuse propriétaire, Leila. Tout, ici, lui promet un lendemain meilleur : une nature luxuriante, un vaste lac au pied d’un volcan. Tandis qu’Amelia s’investit dans la rénovation de l’hôtel, elle croise la route d’hommes et de femmes marqués par la vie, venus comme elle se reconstruire dans ce lieu chargé de mystère. Mais la quiétude dépaysante et la chaleur amicale des habitants du village suffiront-elles à faire oublier à Amelia les gouffres du passé ? A-t-elle vraiment droit à une troisième chance ? Le talk-show culturel de Jérôme Colin. Avec, dès 11h30, La Bagarre dans la Discothèque, un jeu musical complétement décalé où la créativité et la mauvaise foi font loi. À partir de midi, avec une belle bande de chroniqueurs, ils explorent ensemble tous les pans de la culture belge et internationale sans sacralisation, pour découvrir avec simplicité, passion et humour.