Passer à la recherche
image podcast

Classic 21

-

Société

Chronique Economique

L’année 2022 s’est terminée en montrant que les régimes autoritaires sont moins efficaces que nos démocraties

4 min

| Publié le 09/01/23 |

Disponible jusqu'au 09/01/2024

Le gouvernement chinois est en train de montrer au monde entier son incompétence. Et c'est vrai qu'après avoir refusé d'accepter les vaccins occidentaux, pourtant nettement plus efficaces que leurs propres vaccins, les autorités chinoises n'ont rien trouvé de mieux que de boucler leur population pendant les trois dernières années. A chaque fois qu'un cas de COVID se manifestait ici ou là. Sauf que là-bas, quand on boucle, on boucle vraiment des régions ou des villes entières équivalentes à deux ou trois fois la population de la Belgique. Et c'est ici où l'aberration du Parti communiste chinois est à son comble. Elle vient de passer d'une politique de zéro COVID, au tout COVID, si je puis dire. En clair, le gouvernement vient de lever la plupart des restrictions. C'est ce qu'on appelle un virage radical et mortel, car la plupart des prévisions estiment qu'il y aura entre 1 million et 2 millions de morts très rapidement du fait des levées de ses restrictions sanitaires. Car c'est là la différence avec nos démocraties occidentales. La levée des restrictions ne s'est pas faite avec une augmentation de la vaccination ou encore une amélioration drastique des capacités d'hospitalisation. Pas du tout. Le gouvernement chinois a retourné sa veste sans l'avouer publiquement. Primo parce que sa population n'en pouvait plus de toutes ces restrictions liées à la politique du zéro COVID. Et ensuite, l'autre raison, c'est que l'économie chinoise patine. La croissance sera d'à peine 3 %. C'est le plus faible taux de l'histoire de ce pays. Il faut remonter à Mao, c'est tout dire pour trouver un tel taux de croissance. Et nous autres Européens, sommes concernés à double titre. Pourquoi? Parce que d'abord, il est illusoire de croire que le ou les variants chinois ne vont pas voyager et vont rester sagement confinés en Chine. Et ensuite parce qu'avec le nouvel an chinois, ce 22 janvier, les Chinois vont voyager pour voir leur famille et bonjour la contagion. Sujets évoqués : morts, absentéisme, Chinois, peur, cloîtrer, risques, rupture, approvisionnement, matériaux, retour, positif, principe, Européens, expérience, passé, politiques, chefs d'entreprise, adapter, sources, approvisionnement, message personnel, dictature, génie, virus, occidentaux, démocratie, juge, faible, forte, régime, forts, Russie, Iran, Brésil, Turquie, difficulté, compromis, pays, décision, pouvoir, concentré, homme, catastrophe, contre-pouvoir, protéger, citoyens, pays autoritaires, efficace --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.