Passer à la recherche
image podcast

Classic 21

-

Société

Chronique Economique

Les voitures électriques seront-elles au prix des voitures thermiques en 2025 ?

4 min

| Publié le 19/12/22 |

Disponible jusqu'au 19/12/2023

Les bons journalistes le savent bien. Quand on veut savoir ce qui se passe réellement dans un secteur économique, mieux vaut aller à la source plutôt que de se fier aux commentaires des commentateurs appointés, dont certains flirtent d’ailleurs avec le radotage. Et c’est ce qu’ont fait mes confrères du quotidien économique l’Echo en ayant l’excellente idée d’interviewer le nouveau patron de Volvo. D’abord parce que j’ai l’impression que tout le monde pense encore que Volvo est une entreprise de l’automobile suédoise. Pas du tout. Elle appartient à Geely, un groupe chinois très discret. Ce qui démontre par ailleurs que la Chine est bien montée en gamme depuis fort longtemps. Autre point intéressant, c’est de rappeler que Volvo est l’un des constructeurs automobiles les plus avancés en matière d’électrification des véhicules automobiles. Première bonne nouvelle qui ressort de cette interview, selon le PDG de Volvo, la parité de prix entre les voitures à combustion et les voitures électriques devrait donc arriver plus vite qu’on ne l’imagine. Il parle même de l’année 2025. Ce qui est aussi également très intéressant dans cette bataille pour la voiture électrique, c’est que l’habitacle de cette voiture sera de plus en plus complexe et de plus en plus coûteux. D’où la question qui se pose aux constructeurs automobiles depuis longtemps, doivent-ils tout faire eux-mêmes ou peuvent-ils se reposer sur l’aide de certains fournisseurs ? La réponse est surtout une question, évidemment de confiance. Certaines marques automobiles ne veulent pas, par exemple, sous traiter certains éléments à Google ou à Microsoft ou autre, car elles ont peur de devenir comme Foxconn. C’est cette entreprise asiatique qui fabrique l’essentiel de l’iPhone, mais c’est Apple qui s’arroge l’essentiel, donc des profits. Autrement dit, la hantise de certains constructeurs automobiles, c’est d’être réduits à fabriquer la carcasse, alors que toute la partie logicielle serait entre les mains des fournisseurs plus avancés sur le plan technologique et qui s’arrogerait la majeure partie des profits. Sujets évoqués : patron, Volvo, trip, principe, puces, entreprise, Qualcomm, Nvidia, soucis, Google, habitacle, voitures, clients, assistant, vocal, réponse, questions, information, important, destination, start-up, voitures électriques, PDG, martyre, fabriquer, argent, capital, Or, hausse, taux d’intérêt, financer, ménage, dépense, €, achat, avenir, valeur, résiduel, marché, vendre, prime, marque, automobile, vision, Citroën, importateur, Bruxelles, client, accès, voitures neuves, électrique, mobilité, douce, éditeur, revenus, vélo électrique, borne, recharge, adaptabilité, politique --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.