Passer à la recherche
image podcast

Classic 21

-

Société

Chronique Economique

Avec le retour de l’inflation, le marché de l’occasion va connaître un succès fou !

4 min

| Publié le 16/11/22 |

Disponible jusqu'au 16/11/2023

La sortie de crise, que ce soit celle-ci ou toutes les autres à venir au passé, viendra souvent des entreprises. Pourquoi? Mais parce qu'elles ne tergiversent pas comme nos politiques, si elles se trompent, elles perdent des marchés ou tout simplement tombent en faillite. La sanction est immédiate, à l'inverse du monde politique. Le pouvoir d'achat est devenu le sujet numéro un des politiques qui nous aident avec justement des aides qui sont en réalité de futurs impôts qu'on ne présente pas sous cet angle. Les entreprises, elles sont toutes en train de réfléchir à comment passer ce cap de l'inflation débridée, mais sans perdre leurs clients. Et puis il y a la seconde main, avec quelques enseignes spécialisées qui s'en occupent et quelques pures players sur Internet qui occupent le marché de la seconde main. Suite aux pénuries et à l'explosion de l'inflation, le marché de l'occasion a reçu un coup de pouce extraordinaire. Toutes les marques, tous les secteurs sont en train de s'engouffrer dans le marché de l'occasion. Ca va durer car même si l'inflation va retomber en 2023, elle sera toujours plus élevée qu'elle l'a été durant les 30 dernières années car la décarbonation de notre économie va faire automatiquement augmenter les prix. Les partis écolos ne le disent pas pour ne pas effrayer les citoyens mais la lutte contre le réchauffement climatique a un prix et c'est une inflation qui sera plus durable, plus forte mais gérable. Les entreprises ont bien compris le message. La troisième firme d'équipements sportifs au monde, juste après Nike et Adidas, Décathlon en Belgique a changé de nom pour “Nolhtaced” pendant un mois vous pouvez acheter du matériel neuf de sport chez Décathlon, mais vous pouvez également revendre votre propre matériel de sport, anciens ou inutilisés. Décathlon s'engage donc à le réparer, puis le revend d'occasion et avec garantie. Une partie des revenus de Décathlon proviennent d'ailleurs déjà de la location de vélos sur abonnement. La seconde main leur permet donc de proposer des produits 25 à 40 % moins chers. C'est une réalité pour les citoyens et c'est déjà un business pour les entreprises et tout ça en plus est excellent pour lutter contre le réchauffement climatique. --- La chronique économique d'Amid Faljaoui, tous les jours à 8h30 et à 17h30.