background

Brésil: retour aux traditions

1 min

| Publié le 30/01/18

Après sept années de pluies irrégulières, les agriculteurs de la région semi-aride de Bahia, au nord-est du Brésil, se tournent finalement vers des cultures indigènes qui étaient en voie de disparition. Umbu, un arbre sauvage, et Licuri, une espèce de palmier, sont tous deux originaires de l'est du Brésil. Les deux prospèrent dans des conditions arides. Bien que toujours consommés localement, aucune culture n'avait été faite par les agriculteurs. Ils ont même été menacés d'extinction en 2003, car la terre sur laquelle ils poussaient a été défrichée pour la culture de haricot, de maïs et de manioc - des cultures qui ont été décimées par la sécheresse prolongée.