background

Affiches dans les rues de Milan pour communiquer sur le référendum en Lombardie

| Publié le 20/10/17

Deux régions du nord de l'Italie tiendront un référendum dimanche pour réclamer plus d'autonomie. A l'avant-veille de ce référendum, les organisateurs insistent sur le fait que la portée du vote sera bien différente que celle du référendum en Catalogne qui a, depuis, plongé l'Espagne dans une profonde crise. La Lombardie et la Vénétie organisent un référendum dimanche pour réclamer davantage d'autonomie. Ces deux régions abritent les célèbres villes de Milan et Venise, et représentent à elles seules plus de 30% du PIB. Les habitants doivent dire "oui" ou "non" à "des formes supplémentaires et conditions particulières d'autonomie" pour leur deux régions. Contrairement à la Catalogne, ce référendum s'inscrit dans le cadre de la Constitution, qui prévoit la possibilité pour le Parlement d'attribuer ces formes d'autonomie à des régions qui en font la demande, explique à l'AFP Nicola Lupo, professeur de droit constitutionnel à l'université Luiss de Rome.