Passer à la recherche
image podcast

La Première

-

Histoire

1000 Jours dans l’Histoire

EVOLUTION DU PROTESTANTISME EN WALLONIE

31 min

| Publié le 04/06/17

Nous sommes à l’été 1895 à Bois de Boussu (aujourd’hui Boussu-Bois), dans le Borinage. Le pasteur Junod, par voie de tract, répond au curé de la paroisse qui a fait distribuer, le dimanche 5 juillet, une circulaire dans le village invitant ses habitants à ne pas se rendre à la fête de la pose de la première brique du Temple Evangélique. « je vous remercie, dit le pasteur, car grâce à votre défense, plus de mille personnes se sont groupées autour de nous, beaucoup plus que nous n’aurions osé l’espérer… » Nouveau tract du curé Barbé qui répond à son tour : « Puisque que vous êtes assez aimable pour me remercier, à la première occasion je recommencerai, et si bien, que vous n’aurez plus besoin, pour grouper mille auditeurs, de convoquer le ban et l’arrière-ban des protestants de Dour, de Wasmes, de Pâturage et de Quaregnon. J’agirai de la sorte, non point par haine ou par jalousie, comme vous le dite malicieusement, mais par devoir, sans me soucier de l’approbation ou de la désapprobation de personne, consultant mes supérieurs et ma conscience, me gardant bien surtout de prendre les avis, inévitablement contradictoires, de mes paroissiens, fussent-ils tous aussi « FIDELES » que celui que vous avez vu … en rêve s’indignant de ma circulaire, et vous prodiguant de consolantes poignées de main. Quel crime, n’est-ce pas pour un curé CATHOLIQUE de dire à ses ouailles CATHOLIQUES : « n’allez pas écouter le prêche PROTESTANT ! » Plus loin, le curé écrit encore : « En présence de vos dénégations, j’affirme, une fois de plus, que la prédiction du protestantisme a jeté le trouble et la guerre dans les familles de Bois-De-Boussu… » Comment le protestantisme s’est-il implanté dans nos régions ? Comment a-t-il évolué en Wallonie ? Quelle en est la mémoire patrimoniale, c’est la leçon du jour…