background

Versailles, le propre et le sale

Aujourd'hui, des milliers de touristes se pressent pour apercevoir les dorures du Palais, et sont encore plus friands qu'on leur conte l'envers crasseux du décor. Chaque semaine, Christine, conférencière de Versailles, entreprend ainsi de guider les touristes venus des quatre coins du monde pour une visite spéciale sur " l'hygiène " au château. Allemands, Anglais, Français, Japonais tous nous évoquent l'image d'un Versailles malodorant : de Louis XIV n'ayant pris qu'un seul bain au cours de sa vie, de ce prince urinant à travers la balustrade de la chapelle ou de toute une cour usant et abusant de parfum, seul moyen de cacher des odeurs corporelles inconvenantes. Des préjugés ? Il est certain que la notion d'hygiène, mot d'ailleurs qui n'existe pas encore sous Louis XIV, n'a rien de commun avec nos habitudes contemporaines.