background

Sous surveillance électronique

1 video

29 min

"Le bracelet, on peut l'avoir pour n'importe quoi. (...) Certains l'ont pour des faits de roulage, d'autres sont là pour pédophilie, meurtre", explique un agent de la Direction de la surveillance électronique. En Belgique, 20% des personnes privées de liberté sont sous surveillance électronique.