background

Lady Di, la femme qui s'était trompée de vie

Lady Di, la femme qui s'était trompé de vie est la suite de notre précédent film : Monaco, le rocher était presque parfait, et sera conçu dans le même esprit. Entre Grace de Monaco et Lady Di, il y a plus que quelques points communs, à commencer par le long ennui qui précède leur mort et leur fin tragique en voiture. Réduits à un rôle de pur semblant, que pouvaient donner à ceux qui les admiraient ces deux femmes ? Des perspectives idéologiques, des orientations de vie, des conseils politiques ? Personne ne leur demandait ça. Ce qu'elles pouvaient donner, c'était bien autre chose - de plus subtil, de plus douloureux : des bouts d'elles-mêmes. Et c'est cela le dévouement de Lady Diana : après avoir longtemps mis son corps à l'encan, elle a payé de sa personne. Oui, le transfert auquel elle a donné naissance est cannibale, car comme Grace, Diana a été au menu de notre férocité. Et ce destin cruel, la jolie princesse l'a pressenti en se sacrifiant au malheur et à la mort pour qu'en retour on la fasse exister.